Biographie / Présentation

La biographie de Laura Brun, Kinésiologue et Sophrologue aux portes de Paris

Installée près de paris, la Kinésiologue et Sophrologue Laura Brun reçoit à Clamart ainsi qu’au Plessis Robinson. Elle propose des accompagnements progressifs vers la libération d’un mal-être émotionnel ou physique. Qui est-elle ? Quel est son parcours ? Quelles sont ses références ? Découvrez la biographie de Laura Brun, thérapeute en région parisienne.

Laura Brun de formations professionnelles en voyages initiatiques

Depuis qu’elle a choisi de se consacrer à une carrière de thérapeute, Laura Brun n’a de cesse d’enrichir son panel d’outils alliant formations professionnelles en France à Paris et expériences initiatiques en Amérique latine au Pérou ainsi qu'au Brésil. La sophrologue et kinésiologue a acquis de nombreuses compétences qu’elle met à profit au cours des thérapies holistiques qu’elle propose.

  • Certifiée Kinésiologue par l’EKMA (École de Kinésiologie et Méthodes Associées)
  • Formée à la Sophrologie à l’IFS Paris (Institut de Formation à la Sophrologie)
  • Certifiée ThetaHealing niveau 1.

Pour en savoir plus, retrouvez les autres compétences de Laura Brun dans la rubrique :

Mes méthodes

Son parcours personnel

L’enfance

« Enfant, je présentais des troubles du spectre autistique très discrets. Tellement discrets qu’à aucun moment, ni moi-même ni mes parents ne nous sommes posé quelconque question. J’étais en apparence, une petite fille très agréable, souriante, sociable même si nerveuse et impatiente parfois. Il n’en reste pas moins que j’étais sujette en silence à une souffrance intérieure se manifestant par une hyper-sensiblité, une anxiété, un gros manque de concentration au quotidien ainsi qu'un TOC constamment présent. On appelle aujourd’hui cet ensemble de trouble, le syndrome Asperger. »

L’adolescence

« Plus tard, adolescente, je commençais à développer toutes sortes de maux physiques inexplicables par la médecine occidentale telles qu’une extrême fatigue constante, une mauvaise circulation sanguine, des troubles de l’appareil digestif, perte conséquente de cheveux, une acné persistante, ect. Décidée à ne pas me laisser enquiquiner par des symptômes que les gens de mon âge n’ont pas, je commence à mener l’enquête. Cela dure quelques années. Les examens et analyses ne révélant rien, je vais naturellement creuser du côté des médecines douces, j’essaie différentes méthodes et thérapeutes et j’étudie par moi-même le corps physique, les organes, leur fonctionnement, ect.
Je découvre alors que les émotions ont une influence sur l’état physique. A ce moment, il en est trop pour moi, j’ai 20 ans, je ne vois pas le rapport entre mon corps et mes émotions (je n’ai surtout pas la moindre envie de me confronter à ce terrain, mes amis m’attendent pour faire la fête) et à bout de solutions faciles telle une pilule magique qui arrangerait le tout, je cesse de chercher et apprend à vivre avec mes maux du quotidien. »

La vie de jeune adulte

Les voyages, l’ouverture d’esprit

« De nature hyper-sensible, ma vie intérieure a toujours été riche, et très tôt, je me suis posée des questions existentielles. Au moment de devoir choisir mon avenir concernant mon orientation professionnelle, l’idée de mener une vie bien rangée en région parisienne avec un travail bien payé et un super petit appartement me met au bord de la crise d’angoisse. Il en est hors de question. J’aime voyager, je veux sillonner le globe, découvrir le monde et moi avec. Après des études de tourisme, me voilà parti pour 5 ans de voyage et vie à l’étranger. J’apprends beaucoup, je me construis hors de ma zone de confort, mon esprit s’ouvre davantage sur la vie en général. »

La maladie, véritable prise de conscience

« Après une rupture amoureuse difficile, je rentre en région parisienne contre mon gré. Un processus de deuil long et fastidieux se met alors en place pour moi. La fin d’une époque et d’un style de vie incroyable. Dans l’inacceptation et très résistante au changement, je tombe physiquement malade et me retrouve alitée le moral au plus bas. C’est à ce moment précis que mon orgueil commence à flancher et que je décide de me faire aider. Je prends rendez-vous pour une séance de Kinésiologie à Paris. J’en ressors intriguée et soulagée d’un poids. Je sens que cette méthode contrairement à d’autres va me faire avancer. »

La compréhension de moi-même, entre évidences et révélations

Dans le même temps, je me demande sérieusement pourquoi est-ce que je suis faite, et la Kinésiologie tombe sous le sens. Je commence à m’y former ainsi qu’à la Sophrologie, à Paris. Un nouveau chemin s’ouvre à moi, celui de la découverte de mon intérieur sous un angle nouveau et profond, affrontant mes peurs, mes blocages, mes souffrances. Peu à peu, je me comprends, je comprends mieux l’être humain, je me libère de maux émotionnels en même temps que ma santé physique s’améliore. Corps et esprit sont liés. Notre cerveau ne se ballade pas à côté de notre corps, j’en prends enfin réellement conscience.

Mon anxiété permanente disparaît et j’apprends à la gérer lorsqu’un évènement extérieur vient perturber mon équilibre. »

Laura Brun aujourd’hui

Mon chemin

« Cela fait 6 ans et je continue toujours d’apprendre, c’est un chemin passionnant et sans fin puisque tout au long de notre vie, en fonction des évènements extérieurs auxquels nous sommes confrontés et des étapes inévitables, nous sommes amenés à sans cesse évoluer, apprendre, nous adapter et nous dépasser. »

L’apprentissage ne s’arrête pas à la fin des études

« Ayant fait le tour des méthodes occidentales et dotée d’une grande curiosité ainsi qu’un attrait pour l’Amérique du sud, je m’initie depuis 3 ans au chamanisme notamment lors de voyages initiatiques en Amazonie, au Pérou et au Brésil, ce qui apporte une dimension complémentaire et très riche à ce que j’ai appris pendant mes études et mon expérience personnelle et professionnelle. »

Prendre un RDV à distance ou près de Paris avec la Kinésiologue et Sophrologue Laura Brun

Les lieux de rendez-vous

Pour expérimenter la sophrologie ou la kinésiologie en région parisienne ou à distance avec Laura Brun, 3 possibilités :

  • Cabinet de kinésiologie de Clamart : 8 rue François Desprez, 92140 Clamart
  • Cabinet de kinésiologie du Plessis Robinson : 33 rue Amédée Usseglio, 92350 Le Plessis-Robinson
  • A distance selon la problématique à traiter et le protocole d’accompagnement choisi (Skype, FaceTime, Watsapp Vidéo, Messenger Vidéo)

Votre RDV de kinésiologie ou de sophrologie en région parisienne

Pour prendre un RDV :

Par téléphone en appelant le 07 69 89 94 01

Par message en remplissant le formulaire de contact disponible ici

Vous vivez à Paris et souhaitez rencontrer la sophrologue kinésiologue Laura Brun ?

Si vous habitez Paris, la sophrologue et kinésiologue peut, à certaines conditions, se déplacer à votre domicile.